Il croyait adopter un chiot, mais il tombe sur un os

Il croyait adopter un chiot, mais il tombe sur un osUn fermier chinois a trouvé un « chiot » errant émacié il y a quelques semaines, mais les responsables de la faune lui ont dit qu’il s’agissait d’une espèce entièrement différente.

Après avoir adopté ce qu’il croyait être un « chiot » errant dans les rues, l’homme est resté bouche bée quand on lui a dit que l’animal était en fait un ours.

Après avoir découvert l’animal adorable, il a supposé qu’il était de race Kunming wolfdog, des chiens qui font régulièrement office d’animaux domestiques. Préoccupé par son mauvais état de santé, l’homme a décidé d’adopter la petite créature famélique et de l’élever dans son foyer situé dans un village en Chine.

Quelques semaines plus tard, ayant remarqué que l’animal avait des pattes inhabituellement adroites et était dépourvu de queue, le fermier a appelé les responsables de la faune, qui ont immédiatement identifié l’animal comme un ours noir d’Asie, une espèce en voie de disparition.

Le petit animal, qui a été retrouvé dans la province du Yunnan (sud-ouest de la Chine), aurait été séparé de sa mère.

Les responsables ont affirmé qu’il aurait été tué si d’autres gens l’avaient par hasard découvert avant que le fermier ne le prenne sous son aile protectrice. L’ourson se trouve maintenant dans un site local de reproduction, où il sera maintenu jusqu’à ce qu’il apprenne à survivre par lui-même dans des conditions naturelles, après quoi il sera relâché dans la nature.

Les ours noirs d’Asie sont menacés par le braconnage, leurs pattes étant particulièrement recherchées comme un mets délicat dans la cuisine chinoise.

La capture, l’abattage, l’élevage et le commerce des animaux sont interdits en Chine. De telles infractions sont passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant atteindre 10 ans.

Source: SputnikNews. 7 mai 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *